17 février 2019 7 17 /02 /février /2019 19:11

...

 

Quatrième de couverture :
Marie-Hélène Coulanges, dite Marilène, grandit à Brigneau, un hameau perdu au milieu de la campagne. Lieu de l'enfance, des cabanes et des jeux, creuset de la mémoire, Brigneau est aussi le lieu des premiers désenchantements, un endroit où la pauvreté semble figer les êtres et les choses. 

Le Bruit du monde est le récit d'une quête de liberté, une histoire de déracinement, de séparation, d'identité perdue et de luttes. Stéphanie Chaillou parvient à dire les blessures secrètes, la peur de l'échec, les doutes et les espérances vives qui façonnent une vie.
« Marilène se souvient de cette époque au lycée de C. et de cette peur qui l'avait tenaillée soudain. L'avait tétanisée. Peur que le désir la tue. Elle avait eu peur que le désir la tue. Elle savait qu'il était possible d'être tué à cause de ça. Désirer. Vouloir trop fort. Elle ne savait pas, alors, si c'était à cause de sa lecture de Madame Bovary ou à cause de son père. »

Mon avis :
J'ai lu ce livre un peu comme si j'étais en apnée, les chapitres sont composés de moins de deux pages, à peine le temps de reprendre son souffle qu'on passe au suivant.

Chaque chapitre est comme un flash sur un pan de la vie de Marilène.

Elle prend petit à petit conscience qu'elle n'est pas comme les autres, elle est tiraillée entre ses origines et sa réussite à l'école qui pourrait lui permettre de sortir de sa condition.

"L'impossibilité alors d'appartenir à la communauté de ceux qui écrasent aussi bien qu'à celle de ceux qui sont écrasés. Ce tiraillement infini à l'intérieur de son cerveau. Où se mettre ? De quel côté ? " p. 139

On sent très bien que quelque chose la bloque , mais quoi ? A tel point que j'ai vraiment cru qu'il y avait un non-dit et qu'il y aurait une grosse révélation, mais non !

On se demande comment Marilène va pouvoir être heureuse, et on n'imagine pas que cela puisse être aussi difficile.

Un livre à la construction originale et que j'ai lu avec plaisir.

Roman emprunté à la

 

...

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Géraldine 24/02/2019 23:06

Mouais, les préoccupations du personnage ne me tente pas trop ces temps ci en littérature.

Sandrine(SD49) 25/02/2019 19:40

On ne peut pas être tenté par tout et heureusement

Cristine /marmara 24/02/2019 20:10

Ah les couvertures de "Notabilia" ! Juste magnifiques.

Sandrine(SD49) 24/02/2019 20:38

je ne prête pas toujours suffisamment attention aux couvertures, c'est un tort

Candice 24/02/2019 15:31

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.

gambadou 22/02/2019 22:16

Du coup un peu déçue qu'il n'y ait pas de révélation ?

Sandrine(SD49) 24/02/2019 20:01

non pas trop mais cela aurait peut-être apporté un petit plus

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture