18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 04:20

  

 

Le goût sucré des pommes sauvages

 

  

Quatrième de couverture :
Ce n'est qu'en 1990, soit trois ans avant sa mort, que Stegner aura rassemblé en volume l'essentiel de ses nouvelles - dont on n'a retenu ici que la plus haute fleur (cinq textes, pas plus).
Il s'agit là pour la plupart d'œuvres de jeunesse, l'écrivain ayant assez tôt délaissé le genre pour se consacrer au roman puis à l'essai historique. Quelques-unes d'entre elles peuvent néanmoins prétendre au rang de chefs-d'?uvre - et d'autant mieux que s'y retrouve, à l'état natif en quelque sorte, le précieux minerai qui servira de matière spécifique aux romans.
Comme dans les grands romans de Stegner, la vie est là, solidement campée dans le réel, charriant son lot d'espérances et d'épreuves... jusqu'à cette heure inévitable où l'on se dit que ce fut pour rien, et que ce rien, justement, apparaît comme la seule vraie richesse qui vous restera bientôt entre les mains.
La sagesse de Stegner, cavalier peu bavard, prend sa source dans l'Antiquité : du côté de chez les stoïciens. Il y ajoute son humour, et sa très fraternelle mélancolie. Un cocktail comme l'Amérique n'en offre pas souvent. Conclusion du Washington Post : « L'un des plus grands! »  

Mon avis :

Cinq nouvelles. Trois courtes, deux longues.

Et résultat : je n'ai aimé que la première qui porte le même titre que ce recueil (pour faire classe on dit éponyme je crois, cela ne fait pas longtemps que je connais ce terme). Elle est très courte : 12 pages. Elle est très champêtre, les descriptions sont très évocatrices et j'en ai beaucoup aimé l'ambiance.

En revanche je suis passée complètement à côté des autres, elles sont certes très bien écrites mais ne m'ont pas intéressée.

Allez lire l'avis de Keisha qui en parle très bien car elle a beaucoup aimé.

Livre emprunté à la

  images.jpg

Challenge petit bac
  catégorie végétal 

 

Challenge la nouvelle challenge necrophile

Auteur mort dans des circonstances

 particulières : des suites des blessures

contractées lors d'un accident

de voiture

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sara 21/08/2011 11:07


Je ne sais pas si je lirai, d'autant que -honte sur moi- je ne connais pas bien l'auteur. Par contre, la couverture est superbe : c'est un Phébus ? Bon, je sais, cette remarque est sans intérêt
mais je suis toujours muette d'admiration devant la beauté des couvertures de chez Phébus...


Sandrine(SD49) 21/08/2011 11:11



oui c'est Phebus tu as l'oeil !



l'or des chambres 18/08/2011 23:52


C'est dommage, la couverture et le titre sont magnifiques (ça ne veut rien dire je sais bien...)


Sandrine(SD49) 19/08/2011 08:26



et la première nouvelle est magnifique !



Noukette 18/08/2011 16:50


C'est le problème avec les nouvelles je trouve, j'ai souvent du mal à entrer dans ce type d'histoires...


Sandrine(SD49) 18/08/2011 18:47



J'aime bien de temps en temps pourtant



Joelle 18/08/2011 09:22


Je ne connais pas du tout cet auteur mais ton billet ne me donne pas vraiment envie de le découvrir ... je crains de passer à côté de ses nouvelles moi aussi (malgré une belle couverture !)


Sandrine(SD49) 18/08/2011 15:48



Alors va lire l'avis de Keisha car si ce livre n'était pas pour moi ce n'est pas pour autant qu'il n'est pas bien !



Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture