16 août 2019 5 16 /08 /août /2019 17:15

...

 

Quatrième de couverture :
Psychologue réputée pour son expertise dans les affaires criminelles, Abigaël souffre d'une narcolepsie sévère qui lui fait confondre le rêve avec la réalité. De nombreux mystères planent autour de la jeune femme, notamment concernant l'accident qui a coûté la vie à son père et à sa fille, et dont elle est miraculeusement sortie indemne. 

L'affaire de disparition d'enfants sur laquelle elle travaille brouille ses derniers repères et fait bientôt basculer sa vie dans un cauchemar éveillé... Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

Mon avis : 
Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu cet auteur et puis j'ai fait du tri dans nos bibliothèques...

Entre rêve et réalité j'ai été prise dans l'engrenage des mots de l'auteur dès les première pages de ce roman et il sait y faire pour nous mener en bateau.

Il n'est pas facile du tout de faire la part des choses, plusieurs pistes, plusieurs mystères et surtout des cauchemars qui paraissent tellement réels et qui pourrissent la vie d'Abigaël. 

Cette petite phrase me parle particulièrement : "La lecture... Un vrai refuge quand tout allait mal" p.424 

La construction du roman est originale car elle n'est pas chronologique mais une frise permet de savoir à quel moment de l'histoire on se situe. L'auteur l'explique au lecteur en préambule du roman.

J'avais oublié que cet auteur situait ses enquêtes dans le Nord, ma région d'origine, c'est plutôt sympa de connaître les noms des lieux où se déroulent les faits.

Pour tout vous dire : je l'ai dévoré ce roman !

Livre de ma

 

...

 

Partager cet article

Repost0
12 août 2019 1 12 /08 /août /2019 17:23

...

 

Quatrième de couverture :
New York pages es tumultueuses années 1920, pour des milliers d'Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C'est le cas pour Cetta Luminita, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L'espoir d'une nouvelle existence s'esquisse lorsqu'il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l'amour ?

Mon avis : 
Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de pavé alors j'ai profité de mes vacances pour le faire et participer au challenge de Brize.

Ce roman retrace toute une époque par son histoire foisonnante de lieux, de personnages, d'action, d'amitié, d'amour, de trahisons. 

A travers les mots on imagine sans peine les images, l'écriture est très cinématographique ce qui ajoute au plaisir de lecture.

Ce roman m'a transportée car il est totalement dépaysant dans le temps et dans l'espace

Surprise de l'avoir lu aussi rapidement (j'étais en vacances mais quand même...) je pense continuer ma découverte de cet auteur.

 

...

 

Livre prêté par une amie : Merci Florence ! 

 

Partager cet article

Repost0
10 août 2019 6 10 /08 /août /2019 12:43

...

 

Quatrième de couverture :
Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père, despotique et égocentrique, Jacques. Une mère, en rébellion après quarante ans de mariage, Martine. Leurs fils, Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants ; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps ; Alexandre, rêveur mou du genou. 
Et... trois belles-filles délicieusement insupportables ! Stéphanie, mère poule angoissée ; Laura, végétarienne angoissante ; Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l'arrivée va déstabiliser l'équilibre de la tribu. 
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d'une sagesse à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s'incruste. Mélangez, laissez mijoter... et savourez !

Mon avis : 
Un petit roman vite lu, dévoré et apprécié.
Chaque personnage de ce roman est touchant, chacun dans son style.
Les dents grincent parfois dans cette famille qui se retrouve dans la maison familiale pour Noël, Pâques et les vacances d'été. La cohabitation n'est pas facile, surtout que Jacques, le grand-père, n'y met pas beaucoup du sien.

De courts chapitres qui donnent du rythme à l'histoire et la belle région de Bretagne m'ont conquise.

Livre du club de lecture avec mes copines

 

Partager cet article

Repost0
14 juin 2019 5 14 /06 /juin /2019 18:22

...

 

Résumé : 
"Lorsque deux sœurs héritent d'une boutique de crèmes glacées et en profitent pour voir - enfin - la vie du bon côté"À Brighton, la vie d'Anna s'organise enfin. Elle est épanouie dans sa vie professionnelle et vient d'acheter un appartement avec son petit-ami. Quant à Imogène, sa globe-trotteuse de sœur, elle vient de poser ses affaires dans un petit coin de paradis thaïlandais pour poursuivre son projet photographique. La mort soudaine de Viviane, leur grand-mère adorée, va bouleverser leur destin. Anna et Imogène héritent de sa boutique de crèmes glacées, située à Brighton. Les deux sœurs relèvent le défi et reprennent ensemble la boutique – véritable lieu de vie, de rencontres et de surprises, qu'elles chérissent. Une chose est sûre… leur été ne sera plus jamais pareil !

Mon avis : 
Du côté de la lectrice :
Elle a une voix qui fait penser au doublage de certains téléfilms américains, je ne suis pas fan, surtout pour les hommes et pour l'enfant de trois ans.
Wikipedia nous dit que "Ludmila Ruoso est une actrice française notamment active dans le doublage". C'est drôle car je viens de lire ce descriptif qui correspond tout à fait à ce que je pensais d'elle.
 

Du côté du texte :
Je qualifie ce roman de gentillet, les ficelles sont un peu grosses, on voit venir les choses avant les personnages.
J'ai quand même passé un bon moment car l'histoire est légère et les personnages plutôt sympathiques.

Livre prêté par Enna : Merci ! 

 

Chez Sylire

 

Partager cet article

Repost0
10 juin 2019 1 10 /06 /juin /2019 18:12

...

 

Résumé :
Le soir où Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins, la baby-sitter leur fait faux bond. Après six mois de pouponnage et de dépression post-partum, ils avaient pourtant bien besoin de se divertir. Marco, surtout. Qu'à cela ne tienne, insiste ce dernier : les maisons sont mitoyennes, ils emportent avec eux le babyphone et se relaieront toutes les demi-heures pour aller jeter un œil sur le berceau. 

La soirée s'étire. La voisine agite sa plastique de rêve sous le nez de Marco, Anne tente de noyer ses complexes sous des rasades de vin. De retour à la maison tard dans la nuit, le bébé a disparu. Victimes ou coupables, manipulateurs ou désespérés, soudés ou infidèles, héritiers ou au bord de la faillite : les qualificatifs pleuvent sur ce couple qui se retrouve en plein dans l'œil du cyclone. Bas les masques.

Mon avis :
Du côté du lecteur : 
Taric Mehani est tout à fait le genre de lecteur que j'aime bien, il n'en fait pas trop et a le ton juste. 
Il est spécialisé dans le doublage de voix mais est parfait en lecteur audio. 

Du côté du texte ;
Après avoir écouté les dix titres du prix Audiolib j'avais besoin d'un livre court et plutôt facile, ce roman policier était donc un bon choix. 

Un bon petit suspense tient le lecteur en haleine et quelques rebondissements viennent pimenter le tout.

Une bonne surprise. 

Livre prêté par Enna : Merci ! 

 

Chez Sylire

Partager cet article

Repost0
8 juin 2019 6 08 /06 /juin /2019 18:05

...

 

Quatrième de couverture :
À la suite d'un accident, un homme se retrouve piégé dans un village enseveli sous la neige et coupé du monde par une panne d'électricité. Il est confié à Matthias, un vieillard qui accepte de le soigner en échange de bois, de vivres et, surtout, d'une place dans le convoi qui partira pour la ville au printemps, seule échappatoire. Dans la véranda d'une maison où se croisent les courants d'air et de rares visiteurs, les deux hommes se retrouvent prisonniers de l'hiver et de leur rude face-à-face. 

Cernés par une nature hostile et sublime, soumis aux rumeurs et aux passions qui secouent le village, ils tissent des liens complexes, oscillant entre méfiance, nécessité et entraide. 

Alors que les centimètres de neige s'accumulent, tiendront-ils le coup face aux menaces extérieures et aux écueils intimes ?

Mon avis : 
Huis clos dans une maison au sein d'un village coupé de tout et sans électricité suite à une grosse panne, un homme blessé est hébergé chez un inconnu qui s'occupe de lui.

Il est bizarre ce roman.

La numérotation des chapitres : D'abord croissante mais  ne se suivant pas régulièrement de trente-huit à deux cent soixante-treize, puis décroissante jusqu'à sept mais en seulement une quarantaine de pages.
Je pensais en avoir l'explication à la fin.... malheureusement non, cela reste donc un mystère pour moi.

La panne d'électricité : Il règne une ambiance bizarre dans ce village, on a l'impression qu'il y a d'autres problèmes que cette panne pour créer une telle impression de danger, une telle tension. Pas d'explication non plus.

Et pourtant malgré mes réserves j'ai aimé ce roman. Car il y est question de relations humaines entre ces deux hommes, de nature puissante, d'hiver interminable.

Un peu frustrant car la fin n'en est pas vraiment une.

Malgré tous ces bémols, j'ai aimé, allez comprendre !

Roman emprunté à la

 

 

Partager cet article

Repost0
5 juin 2019 3 05 /06 /juin /2019 17:02

...

 

Quatrième de couverture :
Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu'elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu'un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l'on croyait noires se révèlent lumineuses. 

Après l'émotion et le succès des Oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous fait partager l'histoire intense d'une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l'ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d'humanité. 

Un hymne au merveilleux des choses simples.

Mon avis : 
Bonne pioche en ce moment pour mes lectures !
J'aime vraiment l'écriture de Valérie Perrin j'avais déjà beaucoup apprécié Les oubliés du dimanche (ici).

Ce roman a plusieurs facettes, Violette et sa famille, Violette et l'amour, Violette et les rencontres, Violette et les épreuves de la vie, Violette et le cimetière, Violette et la tristesse, Violette et sa force de caractère. 

Une vie simple de gardienne de cimetière, près de la nature,  loin de la folie de la ville, cela donnerait presque envie.

Je l'ai dévoré, englouti, aimé et j'espère que cet auteur écrira d'autres romans tout aussi bons.

Roman emprunté à la

 

Partager cet article

Repost0
3 juin 2019 1 03 /06 /juin /2019 17:56

...

 

Quatrième de couverture :
Été 1986. Emma rencontre Marc au pied d'une Grande Roue. Elle a dix-neuf ans, et le coeur d'une poupée. Lui est déjà un homme. Commence entre eux une histoire d'amour. Intense. Urgente. Si forte qu'on en oublierait que les plus beaux contes cachent parfois des ogres... 
Au côté d'Emma, il y a Tess qui avance dans la nuit, David au sommet d'une montagne et Nathan dans le bureau d'un flic. D'autres destins, d'autres chaos. 
Les blessures de la vie les ont isolés du reste du monde. Ils marchent. Trébuchent. Se relèvent. À la recherche de leur identité. 
Dans ce labyrinthe romanesque, où Lynch rencontre Kafka, le réel a besoin des chimères pour se révéler. Et permettre, petit à petit, à toutes les pièces du puzzle d'Emma de se compléter. Emma, qui n'est pas qu'une poupée. 

 

Mon avis : 
Quatre personnages principaux et des chapitres qui alternent les vies des uns et des autres. Le lecteur se doute bien qu'il y a un lien et à la fin tout se met en place. J'ai été surprise par certaines révélations.

Pour être franche, j'ai commencé ce livre, qui fait partie du prix Cezam, en me disant que je n'insisterai pas si je n'accrochais pas rapidement à l'histoire. L'alternance de ces histoires de vie a fait que j'avais envie de savoir qui étaient ces personnages, comment ils en étaient arrivés là. 

C'est donc plutôt une bonne surprise et certainement un livre que je n'aurais pas lu s'il n'avait fait partie de cette sélection.

 

Roman emprunté à la

 

...

 

Partager cet article

Repost0
2 juin 2019 7 02 /06 /juin /2019 18:43

...

 

Quatrième de couverture :
Jeune diplômée un peu timide, Alice végète à Paris. La maison héritée de sa grand-mère, dans la Meuse, sera l'occasion d'un nouveau départ. Armée de son seul courage, elle propose ses services aux maisons de retraite environnantes. Son idée ? Animer des ateliers d'écriture auprès de pensionnaires qui ne demandent qu'à se raconter. Germaine la bougonne, la très posée Suzanne, l'impeccable Georges, Jeanne, Lucien... Tous lui ouvrent bientôt leur boîte à souvenirs. Mais il est une chose qui les intéresse bien plus que leur passé : l'avenir d'Alice, ce cœur solitaire qu'ils vont s'employer à rallumer... 

 

Mon avis : 
Si vous avez envie de lire un roman bien agréable, touchant qui parle d'écriture, de musique, d'amour, d'amitié alors celui-ci est peut-être fait pour vous.

Le petit plus, me concernant, c'est que les personnages principaux sont des résidents de maison de retraite, public qui me touche toujours.
Mais pas que, car il y a aussi Alice, Chloé, Julien ainsi que les enfants d'une école.

J'ai vraiment passé un agréable moment, un roman parfait quand on n'a pas trop le temps de lire, c'est rythmé et j'étais contente d'y revenir. 

Le petit plus c'est que j'en sors avec deux idées de DVD à emprunter à la bibliothèque : Indian Palace et Quartet

Livre du club de lecture avec mes copines

 

Partager cet article

Repost0
1 juin 2019 6 01 /06 /juin /2019 16:37

...

 

Quatrième de couverture :
À bientôt 16 ans, Colin est un orphelin auquel il manque des pans entiers de son histoire. En retournant sur Mornesey, l'île qui l'a vu naître, l'adolescent compte bien combler cette mémoire amputée. C'est ici, entre le phare des Enchaînés et les ruines de l'abbaye Saint-Antoine, qu'il va croiser la silhouette qui bousculera toutes ses certitudes - figure familière et inconnue. Ce fantôme serait-il son père ? Lui aurait-on menti toute sa vie ? Car les secrets pullulent sur cette île de brigands. Des secrets pour lesquels on tue. Et Colin semble être au cœur de chacun d'entre eux. Un sans-famille au sang maudit...

Mon avis : 
J'ai dévoré ce roman !
Cette histoire est très visuelle et j'en verrai bien un film, les images défilaient devant mes yeux pendant ma lecture.

C'est rythmé, surprenant, dépaysant. Les personnages sont très chouettes, notamment les jeunes.

Une histoire de famille brisée, de recherche des origines, de mystère à résoudre.

C'est bien mené, facile à lire comme d'habitude avec Michel Bussi.

Roman prêté par une amie : Merci Florence !

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture