13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 22:05
Quatrième de couverture : 
Il faut dire aussi qu'on m'a appelée Prunelle. Et après on s'étonne que je fasse une adolescence précoce. Quatorze ans, d'ailleurs, c'est plutôt l'adolescence un peu à la bourre...
Et l'un des problèmes avec ma mère, c'est qu'elle n'a jamais sérieusement envisagé que je puisse grandir. Comment j'ai pu marcher aussi longtemps dans ses délires ? Ce n'est pas une mère, c'est un garde du corps. Mais ça cache quoi, au juste, tout ça ?

Mon avis : 

Prunelle a quatorze ans et elle étouffe elle a besoin d'air. "Ce n'est pas moi qui suis une fifille à sa maman, c'est ma mère qui est une maman à sa fifille". p.18
Sa mère la conduit au collège et vient également la rechercher, elle ne la quitte pas d'une semelle, lui prépare tous les matins le même petit-déjeuner, elle est vraiment aux petits soins pour sa fille, beaucoup trop !

Sa mère est psychologue, son père est physicien et essaie de reproduire le Big Bang. Mais c'est dans la vie de Prunelle que va se produire le Big Bang. 

Ce livre est court et percutant. Il est destiné aux grands à partir de 11 ans, ce n'est pas enfantin mais sensible et bien écrit.

Nul doute qu'après ça, Prunelle va gandir d'un seul coup et qu'elle va comprendre beaucoup de comportements.

 

Livre emprunté à la
 images.jpg
Petit bac 2013
Catégorie aliment/boisson

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 22:05
Quatrième de couverture :
Jusque là, pour Victor, une année scolaire c’est du saut à l’élastique sans l’élastique. Ce qu’il préfère ? Écouter les Rolling Stones, se gaver de loukoums avec son copain Haïçam, parler mécanique avec son drôle de père… Quand il ne s’amuse pas à planquer le PQ des toilettes des filles, il essaie d’échapper aux punitions qui pleuvent sur lui comme la foudre sur le paratonnerre.
Mais lorsque Marie-José, génie absolue, déboule dans sa vie un beau jour de contrôle de math, c’est tout son univers qui implose… 

Mon avis : 
J'adore cette couverture ainsi que le verso de celle-ci qui reprend le dessin de chaque personnage en expliquant qui il est.

Cette histoire est assez touchante, Victor et Marie-José sont très mignons dans leurs premiers émois et c'est une jolie relation qui se construit entre eux.

Victor m'a fait sourire à de nombreuses reprises notamment quand il emploie un mot pour un autre, par exemple kamasutra au lieu de tiramisu (au hasard !). Il se trompe souvent mais cherche aussi très souvent la signification de certains mots dans le dictionnaire.

J'ai également été touchée par la relation qu'il a avec son papa ainsi qu'avec Haïçam son copain champion d'échecs.

Mon seul bémol est pour cette histoire de cœur en braille que j'ai trouvée un peu énorme, mais je ne veux pas trop en dire.

Un livre qui devrait plaire aux adolescents, sans nul doute.

 

Livre emprunté à la
 images.jpg
Petit bac 2013
Catégorie partie du corps

 

 

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 19:39

               

Voici revenu ce rendez-vous mensuel, tout est expliqué chez Enna ! 

 

Vive mon alarme de téléphone que j'avais programmée dès la veille de ce rendez-vous. 

J'étais occupée dans la chambre de ma fille à faire le point sur les livres à acheter pour le lycée et mon mari a appelé : "Il y a une alarme qui sonne !!!!!!" Il était 21h07 et j'ai juste eu le temps de me préparer pour prendre la photo.

Pour une fois nous avons deux livres sur les trois demandés, il faut dire que c'est mon n°4 qui vient d'entrer en seconde.

 

           

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 22:05

Quatrième de couverture :
Boston, 1926. En pleine Prohibition, l’alcool coule à flots dans les speakeasies et Joe, le plus jeune fils du commissaire adjoint Thomas Coughlin, est bien décidé à se faire une place au sein de la pègre. Il commence par braquer un bar clandestin appartenant à un caïd local et, surtout, commet l’erreur de séduire sa maîtresse. La vengeance ne se fait pas attendre et Joe se retrouve derrière les barreaux. C’est là qu’un vieux parrain, Maso Pescatore, se charge de son « éducation » et que la carrière de Joe va prendre son essor. 

De la Floride à Cuba, Joe fait son chemin, pavé d’embûches, de luttes et de trahisons, parmi ceux qui « vivent la nuit ». Mais au détour du chemin l’attend aussi une grande histoire d’amour.

Michelangelo Marchese met au service de ce roman où la violence et le cynisme côtoient l’espérance indéfectible des « damnés de la terre », une rigueur d’interprétation qui sait également faire place à l’émotion.
 

Mon avis : 
Ce qui m'a le plus marquée dans cette histoire c'est la jeunesse de Joe, le héros, il a toute juste vingt ans au début du livre. Il baigne déjà dans un milieu de truands, de délinquants et pourtant son père est commissaire de police. 

J'ai beaucoup aimé la partie durant laquelle Joe est en prison, il est malmené mais au moins il y a de l'action. En revanche, par la suite l'histoire traîne un peu dans de nombreuses tractations entre truands, de discussions, tout ceci était trop bavard pour moi et j'ai lâchement abandonné Joe en cours de route.

Le lecteur a une très bonne voix de truand (grave et rauque), j'ai aussi aimé les petits intermèdes musicaux entre les chapitres avec des musiques d'époque. 

En choisissant ce livre je pensais qu'il y aurait plus d'action et de ce fait j'ai été déçue. Je pense que les amateurs du genre et de cette période de la prohibition, aimeront cette histoire plus que je ne l'ai fait.

Pour un écouter un extrait c'est ICI

Merci à Audiolib.
   

 

 

Ils vivent la nuit de Dennis Lehane (livre audio)

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 06:08

                                 

Voici revenu ce rendez-vous mensuel, tout est expliqué chez Enna

Ce n'est pas compliqué, il suffit de partager une photo de ce que vous serez en train de faire demain le 09/09 à 09h09 (21h09).

J'y ai déjà participé
- le 05/05

- le 06/06

- le 07/07

 

J'ai déjà programmé l'alarme de mon téléphone pour ne pas oublier ce rendez-vous !

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 22:05
Quatrième de couverture :
Ce roman prend racine aux quatre coins des côtes françaises. De Capbreton dans les Landes, en 1972, à Arromanches - Calvados - en 2002, en passant par Hyères et Perros-Guirec. Rien ne relierait ses personnages s'ils n'avaient le goût des locations à la mer. Ils se sont croisés dans l'épice particulière des soirs d'été. Les couples, les familles, les célibataires qui nous ont précédés. Ceux d'avant.
Ainsi, le lecteur, avec Jean-Philippe Blondel, éprouve-t-il lui aussi le sentiment d'être à la suite de quelqu'un. Il reste une empreinte qui s'attarde. Ici, il y a eu des envies, et puis des bonheurs étrangers, tellement visibles qu'ils ressemblent aux nôtres

Mon avis : 
J'ai lu ce livre d'une seule traite car il ne contient qu'une petite centaine de pages. 
Quatre parties le composent, un été à la mer tous les dix ans de 1972 à 2002. Les chapitres portent le nom du narrateur qui intervient, homme, femme, enfant, adolescent.

Au début on ne voit pas bien le lien entre ces personnes et puis petit à petit, au fil des années et des personnages, des connexions se font. 
J'ai souvent été surprise, c'est assez spécial mais vraiment bien construit.

C'est le premier roman de Jean-Philippe Blondel et j'ai bien aimé être étonnée par cette lecture.

 

Livre emprunté à la
    images.jpg

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 22:05
Quatrième de couverture :
Texas, 1977. Un tueur en série, Russell Lee Holmes, est exécuté pour le meurtre de six enfants, dont Meagan Stockes, le fille d'un honorable médecin de Boston. Mais qu'est devenue sa petite fille, dont il n'a jamais révélé l'identité ?
Une vingtaine d'années plus tard, un journaliste de la presse à scandale révèle à Mélanie, la fille adoptive du Dr Stockes, la véritable identité de son père génétique : Russell Lee Holmes !

Ce qui pourrait n'être qu'un choc psychologique se double d'une énigme, car Mélanie a été adoptée à l'âge de neuf ans, quelques jours seulement après la mort de Holmes. Et elle n'a aucun souvenir de sa prime enfance...
Peu de temps après, le journaliste meurt dans des conditions mystérieuses. Et Mélanie, harcelée de coups de téléphone anonymes, reçoit des menaces de mort...

Mon avis : 
Voici une histoire bien menée du début jusqu'à la fin et très facile à lire.
Bien menée mais aussi bien tordue et du coup je l'ai trouvée un peu trop poussée pour que cela paraisse réel.

J'ai émis diverses hypothèses durant ma lecture (comme d'habitude) mais je n'avais pas imaginé cette chute.

J'ai bien aimé (ou pas) les différents personnages dont les caractères sont bien décrits.
Pas facile de s'arrêter en cours de route une fois que ce livre est commencé et j'ai passé un bon moment.

 

Livre du club de lecture
avec mes copines

  

 

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 22:05

Quatrième de couverture :
Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d’un bar, forment, selon toutes apparences, un couple parfait. Ils coulent des jours paisibles dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi.
Jusqu’au jour où Nick, en rentrant du travail, découvre dans leur maison un chaos indescriptible… Et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivé. Après qu’il a appelé les forces de l’ordre pour signaler la disparition d’Amy, la situation prend une tournure inattendue.

 

​Si leur mariage n’était pas aussi parfait qu’il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple n’était qu’une illusion.

Odile Cohen et Julien Chatelet modulent avec subtilité le passage de la banalité du quotidien aux plus angoissantes découvertes.
 

Mon avis : 
J'ai beaucoup aimé cette histoire et encore plus à partir du moment où on se rend compte que tout n'est peut-être pas aussi idyllique que les apparences veulent bien le faire croire.

Amy raconte leur rencontre et le début de leur mariage.
Nick raconte la disparition de sa femme et la période qui suit.
J'ai vraiment beaucoup aimé l'alternance des lecteurs homme/femme, cela ne pouvait être autrement et j'ai vraiment apprécié.

J'ai été totalement scotchée au moment d'une certaine découverte et je trouve que l'auteur a vraiment bien mené sa barque pour nous bercer d'illusion.

Un très bon moment de lecture audio !

 

                            
Livre prêté par MrsB.
    Merci 

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 22:05
Résumé : 
Jenny Fields ne veut pas d’homme dans sa vie mais elle désire un enfant.
Ainsi naît Garp. Il grandit dans un collège où sa mère est infirmière.
Puis ils décident tous deux d’écrire, et Jenny devient une icône du féminisme.
Garp, heureux mari et père, vit pourtant dans la peur : dans son univers dominé par les femmes, la violence des hommes n’est jamais loin…
Un livre culte, à l’imagination débridée, facétieuse satire de notre monde. 

Mon avis :
J'ai aimé l'histoire de Garp jusqu'à .... ses 18 ans. J'ai aimé le récit de sa naissance et sa vie dans un collège avec sa mère, l'histoire me plaisait et je pensais que c'était bien parti. 

En revanche, je n'ai pas aimé la suite, Garp part à l'étranger avec sa mère (va-t-il la lâcher !). Mon intérêt s'est émoussé au fil des pages et à leur retour je me suis encore accrochée un peu mais franchement il ne se passe pas grand chose et j'ai abandonné au bout de 200 pages. 

Je n'ai malheureusement pas trouvé d'intérêt à cette histoire et j'en suis bien déçue. C'est bien écrit, certes, mais cela ne m'a pas suffi.

 

Livre  emprunté
   à la
    images.jpg
imagesCATCTBEO.jpg
Lecture commune
avec
Valérie et A propos de livres.
Petit bac 2013
                catégorie                prénom/surnom

 

Livre emprunté
      à la

Partager cet article

Repost0
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 22:10

 Voici mon bilan !

                Destination PAL

1. Sur la plage de Chesil
      de Ian McEwan

2. L'ombre de ton sourire
      de Mary Higgins Clark
3. L'annonce
     de Marie-Hélène Lafon

4. Dark Tiger
    de William G. Tapply

5. King of the cloud forests
    de Michael Morpurgo

6. Les trois médecins
    de Martin Winckler

7. L'enfant des cimetières
    de Sire Cédric

8. L'apothicaire
    de Henri Lœvenbruck

 

Et voici ce qu'il reste sur ma PAL !

J'ai donc lu 8 livres durant l'été mais j'ai aussi enlevé quelques livres qui ne me tentaient plus, elle s'est donc bien allégée.
 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture