15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 04:20

Quand souffle le vent du nordQuatrième de couverture :

Un message anodin peut-il bouleverser votre vie ?
Leo Leike reçoit par erreur un mail d'une inconnue, Emmi Rothner.

Poliment, il le lui signale.

Elle s'excuse et, peu à peu, un dialogue s'engage, une relation se noue.

Au fil des mails, ils éprouvent l'un pour l'autre un intérêt grandissant.
Leo écrit : « Vous êtes comme une deuxième voix en moi qui m'accompagne au quotidien. »
Emmi admet : « Quand vous ne m'écrivez pas pendant trois jours, je ressens un manque. »
Emmi est mariée, Leo se remet à grand-peine d'un chagrin d'amour.

De plus en plus attirés l'un par l'autre, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre...

 

Mon avis :

Voilà, j'ai enfin fait la connaissance de ce fameux Leo dont tant de blogueuses parlent depuis peu, certaines en sont même tombées amoureuses (enfin une surtout, n'est ce pas Cuné ????).

J'ai commencé ce livre en ayant peur d'être déçue, comme parfois quand les avis sont très bons et que j'attends trop de ma lecture.

Faites attention ! Si vous le commencez vous ne pourrez plus vous arrêter, je l'ai lu d'une traite et j'ai beaucoup aimé.

C'est un roman épistolaire par mail (il faut vivre avec son temps ...) qui commence par une erreur de destinataire et qui continue par des échanges plus ou moins espacés sur une longue durée. 

Progressivement Emmi et Leo ne peuvent plus se passer l'un de l'autre et guettent les réponses sur leur ordinateur. Ils se titillent l'un l'autre, à la limite du flirt au début et cela tourne à l'amitié-amoureuse et même à l'amour, mais toujours sans se connaître.

Ils n'osent franchir le pas de la rencontre de peur d'être déçus mais trouvent quand même deux idées pour se connaître un peu mieux.

Je les ai trouvés mignons, drôles  et j'attendais leur rencontre avec impatience, d'autant plus que Leo dit qu'elle ne pourra pas l'aimer quand Emmi l'aura vu. Pourquoi ??????????? 

Il vous faudra le lire pour le savoir, je ne dirai rien !

Il m'était très difficile d'arrêter cette lecture en cours de route car il fallait toujours que je lise le mail suivant pour savoir où ils en étaient et de fil en aiguille je suis allée jusqu'au bout d'un seul coup.

C'est une histoire prenante dont j'attendais la fin avec impatience, mais je ne vous la dévoilerai pas. 

 

 

 Les avis de Leiloona, Cuné, Antigone, Celsmoon, Fashion, Cathulu, Tamara, Mango.

 

Livre prêté par une copine de blog : Leiloona   MERCI !!!

            PERSO1.gif

Partager cet article

Repost0
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 04:20

Tom petit TomQuatrième de couverture :
Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobil-home déglingué avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l'a eu à treize ans et demi).
Comme Joss aime beaucoup sortir tard le soir, tomber amoureuse et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent tout seul. Et il doit se débrouiller.

Pour manger, il va dans les potagers de ses voisins, pique leurs carottes, leurs pommes de terre...
 Mais comme il a très peur de se faire prendre et d'être envoyé à la Ddass (c'est Joss qui lui a dit que ça pouvait arriver et qu'elle ne pourrait rien faire pour le récupérer), il fait très attention, efface soigneusement les traces de son passage, replante derrière lui, brouille les pistes.
Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), couchée par terre au milieu de ses choux, en train de pleurer, toute seule, sans pouvoir se relever.
Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom (petit homme) n'était pas passé par là...

Mon avis :
J'avais déjà lu (avant la création de mon blog) "Allumer le chat" et "A Mélie sans mélo" du même auteur. 
J'ai retrouvé encore une fois une histoire pleine de tendresse, cette fois-ci c'est Tom le personnage central du livre, ce petit bonhomme au coeur d'or  et très débrouillard car sa mère l'a eu très, très jeune et le laisse beaucoup livré à lui-même. 
On s'attache aussi à tous les autres personnages : la maman qui veut devenir infirmière et rêve que les hommes ne la regardent plus uniquement à cause de ses gros seins, Madeleine la vieille dame vacillante, Samy un ex de Joss la maman, les voisins qui ferment les yeux sur les chapardages de Tom et même les animaux qui tiennent une place à part entière.

Un livre plein de poésie, de tendresse et d'humour. Un bon moment de lecture, un peu de tendresse dans ce monde de brutes.....
(Je me rends compte que j'ai utilisé trois fois le mot tendresse, et bien tant pis je laisse comme ça !)

Tu lis quoi a été touchée par les personnages.
Pour de page en page c'est une réussite.
Ce livre est une tranche de vie comme on les aime pour Stephie76.
Un rayon de soleil à garder bien au chaud dans son coeur pour Sarawasti.
Pour Cathulu c'est une genille bluette vite oubliée.

Livre emprunté à la
images.jpg

Partager cet article

Repost0
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 04:20

couleur de peau miel T1couleur de peau miel T2

Tome 1 :
Je savais bien que je n'étais pas japonais. Mais quand je me regardais dans un miroir, je ne me sentais pas belge non plus ! Je voyais un coréen. C'était inéluctable. Et ça ne me rappelait pas de bons souvenirs...

Tome 2 :

Mon corps se souvenait qu'il aimait cette chaleur humaine. Certains corps s'en souvenaient

même tellement bien qu'ils ne parvenaient plus à s'en passer.

Mon avis :
Dans le premier tome, il y a deux photos de Jung avec sa petite pancarte, sur la première il est un peu maigrichon et ce devait être à son arrivée à l'orphelinat, sur la deuxième il s'est remplumé  et il est A CROQUER, trop trop mignon, et en même temps ça fend le coeur de voir un tout petit bonhomme comme ça avec sa petite affiche et fixant bien l'objectif. 
Ce 1er tome commence quand Jung a 5 ans et qu'il est emmené à l'orphelinat, on y découvre le document officiel qui certifie qu'il est bon pour l'adoption.
Celle-ci ne tardera pas et il est adopté par une famille belge qui comporte déjà quatre enfants.
On y découvre sa vie jusqu'à treize ans au sein de cette famille dans laquelle les enfants sont très solidaires mais les parents (surtout la mère) sont durs car ils ont reçu une éducation où l'on ne montre pas son affection (d'ailleurs la maman serre la main de sa mère pour lui dire bonjour !!  c'est dire ....). On se demande d'ailleurs pourquoi elle l'a adopté (la réponse sera donnée dans le tome 2).
Il nous raconte ses problèmes d'intégration avec des traits d'humour, c'est très agréable à lire.
Les émotions sont très bien exprimées  et c'est une histoire touchante.
Les dessins font un peu penser au graphisme des mangas. 

Dans le deuxième tome qui commence à l'âge de 14 ans, on découvre le mal-être de Jung (oui c'est sa propre vie qu'il raconte j'ai oublié de le préciser). Il est à la recherche de son identité, de ses origines.
Il va aller au Japon qui le fascine depuis longtemps mais ne peut encore se décider à aller en Corée, au jour de la parution du Tome 2 il n'y était toujours pas allé.
A la fin de chaque volume on trouve un entretien avec Jung, très intéressant.

C'est une belle découverte dont j'avais entendu parler à la radio lors de sa sortie fin 2007.

Très intéressant et très riche pour Enna.
Une histoire instructive pour Saxaoul.
Un formidable témoignage pour A girl from earth.


Livre emprunté à la
images.jpg

Partager cet article

Repost0
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 04:20

De pierre et de cendreQuatrième de couverture :
Lorsqu'un soir brumeux de 1898, le jeune artiste Samuel Godwin pousse les grilles de la propriété de Fourwinds, il est immédiatement envoûté.
Engagé pour enseigner l'art aux jeunes filles de Mr. Farrow, il ignore encore que cette luxueuse demeure sera pour lui le décor de ses plus belles peintures.
 Intrigué par la personnalité ombrageuse du maître des lieux, séduit par ses filles, Marianne et Juliana, désarçonné par Charlotte Agnew, leur gouvernante et dame de compagnie, le peintre comprend vite que le raffinement du décor et des personnages dissimule les plus sombres mystères.
Que le vent souffle pour balayer les cendres d'un passé pour le moins scandaleux et les secrets abrités par les pierres.
Entre désirs de possession, obsessions et illusions, les deux demoiselles, leur père, l'ombre de leur mère décédée et leur gouvernante entament devant Samuel une subtile danse aussi fascinante que macabre...

Mon avis :
Voila une quatrième de couverture fidèle au livre et qui n'en dit pas trop, c'est parfait.
J'ai bien aimé l'ambiance de ce livre, à la fois mystérieuse et inquiétante, le mystère est sous-jacent et on se demande ce que cachent les personnages de l'histoire.
Charlotte la gouvernante et Samuel le peintre prennent à coeur le bien-être de leurs deux protégées et la narration est effectuée alternativement par l'un puis par l'autre.
Les tenants et les aboutissants de l'histoire sont révélés petit à petit et j'ai été tenue en haleine tout au long de ma lecture. 
Un bon choix donc, pour mon challenge ABC. 

Un roman bien sympathique pour Malice.
Un très bon et beau moment pour Cryssilda.
Pour Karine, c'est un roman à lire.
Une très agréable détente pour Sylire.

Livre emprunté à la
images.jpgchallenge ABC

Partager cet article

Repost0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 04:20

Mon blog a 6 mois aujourd'hui !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Chez euxQuatrième de couverture :
La petite Anna a six ans quand elle quitte la Pologne pour la France avec sa mère.
 Elle ne comprend qu’à demi ce qui se trame autour d’elle mais devine tout de même que la vie ne sera plus aussi belle qu’avant.
On est en 1938, puis en 1939.
Arrive une guerre. Quelle guerre ?
Autour d’elle les grandes personnes parlent des « étrangers », des « Juifs ». Elle ne se sent pas concernée.
Mais bientôt il faut se séparer des siens, se cacher – c’est la guerre. On met Anna à l’abri chez des paysans de la Haute-Loire.
Des gens qui travaillent dur et ne disent rien.
Elle aussi apprend à se taire : à la ferme, à l’école.
Un jour un monsieur à chapeau vient parler devant la classe. Il demande s’il y a des enfants « étrangers ».
L’institutrice – elle s’appelle Cécile Tournon – répond que non.
Le monsieur à chapeau interroge Anna, qui apprend ce jour-là qu’on ne doit pas tout dire.
Inspiré par l’enfance de la mère de l’auteur, un récit qui refuse résolument les facilités du genre, qui s’oblige à raconter sans tricher, sans appuyer sur la corde de l’émotion.
 Et l’émotion du coup est là. Nue et crue.

Mon avis :
J'ai avalé ce petit livre de 120 pages en un rien de temps, un livre très fort en émotions même si l'histoire est racontée de façon très simple.
On ressent extrêmement bien le contraste entre la chaleur familiale vécue par cette petite fille et l'apparente froideur de sa famille d'accueil pendant la guerre.
Elle va vivre une vie rude mais qui la rendra plus forte pour sa vie d'adulte, les enfants ont de sacrées ressources en eux, et cette petite Anna arrive à se réjouir de petits riens au coeur des ses journées souvent difficiles.
Cette histoire m'a beaucoup touchée et je vous la recommande.


Livre emprunté à la
images.jpgchallenge ABC

Partager cet article

Repost0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 05:20

Le secretQuatrième de couverture :
« Émilie fut la seule à remarquer que son fils avait dans le regard quelque chose de nouveau, d'indéchiffrable, une lumière impalpable qui lui rappelait ce bonheur intérieur qu'elle-même ressentait lorsqu'elle allait visiter son propre secret. Elle sut que Pierre taisait l'essentiel, mais elle resta silencieuse. »
Que s'est-il donc passé dans la vieille vigne abandonnée où l'on a retrouvé Pierre Morin inanimé après deux jours d'absence ?
 Dans le village, tous s'interrogent, se passionnent et cherchent à percer à tout prix son secret.
Avec ce récit captivant d'un genre tout à fait nouveau, aux frontières du conte philosophique et du roman à suspense, Frédéric Lenoir nous offre une parabole sur les choix et les valeurs essentielles de notre existence.

Mon avis :
Voici un petit livre que j'ai lu d'une traite (157 pages) car je voulais absolument découvrir quel était ce secret.
C'est une belle histoire avec un personnage principal tout simple mais très sincère et loin de l'avidité de ceux qui cherchent à découvrir son secret (un trésor ?).
Une belle relation d'amour filial avec sa mère qui elle aussi a un secret et qui comprend que son fils garde son secret pour lui comme elle le fait avec le sien.
J'ai trouvé l'écriture très agréable et j'ai passé un très bon moment.

De cet auteur j'avais déjà aimé "La promesse de l'ange " et "L'oracle della luna" lus avant l'existence de mon blog.

L'avis de Cynthia.

J'ai reçu ce livre grâce au partenariat avec Le livre de poche sur le site de BOB Le partenariat sur BOB permet de recevoir un livre offert par un éditeur (Merci Mr l'éditeur) avec en contrepartie une critique sur mon blog.


Partager cet article

Repost0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 05:20

Les visagesQuatrième de couverture :
«Si vous n'avez pas encore lu Jesse Kellerman, ne perdez pas une seconde. Plus vite vous découvrirez son oeuvre, mieux ce sera. On ne rencontre pas tous les jours un talent de cette ampleur.» Harlan Coben

«Une écriture remarquable, une tension maximale, un roman obsédant. Le meilleur thriller de l'année.»
The Guardian

Lorsque Ethan Muller, propriétaire d'une galerie, met la main sur une série de dessins d'une qualité exceptionnelle, il sait qu'il va enfin pouvoir se faire un nom dans l'univers impitoyable des marchands d'art. Leur mystérieux auteur, Victor Crack, a disparu corps et âme, après avoir vécu reclus près de quarante ans à New York dans un appartement miteux. Dès que les dessins sont rendus publics, la critique est unanime : c'est le travail d'un génie.

La mécanique se dérègle le jour où un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d'enfants victimes, des années plus tôt, d'un mystérieux tueur en série. Ethan se lance alors dans une enquête qui va bien vite virer à l'obsession. C'est le début d'une spirale infernale à l'intensité dramatique et au coup de théâtre final dignes des plus grands thrillers.

Bien loin des polars calibrés habituels, Jesse Kellerman, styliste hors pair, nous offre ici un roman d'une indéniable qualité littéraire qui, doublée d'une intrigue machiavélique, place d'emblée le livre au niveau des plus grandes réussites du genre, tels Mystic River, de Dennis Lehane, ou L'Analyste, de John Katzenbach.

Mon avis :
Depuis quelques temps je m'efforce de ne pas trop lire la quatrième de couverture ou alors en diagonale pour ne pas trop en découvrir sur l'histoire, j'aurais bien été inspirée de la lire cette fois-ci, surtout le dernier paragraphe "bien loin des polars calibrés habituels...".
En effet, j'ai mis un certain temps à vraiment bien entrer dans l'histoire car elle n'est pas habituelle dans sa forme et sur la couverture il est mentionné que c'est un thriller.
Peut être que je me trompe sur la définition d'un thriller , mais pour moi c'est une histoire qui démarre sur les chapeaux de roue avec un grand suspense, ici c'est très progressif mais une fois que j'ai compris ça, j'ai vraiment apprécié ma lecture.  
En parallèle de l'enquête on découvre le monde des galeries d'art et la vie des ancêtres d'Ethan depuis leur arrivée aux Etats-Unis au 19ème siècle. Progressivement je m'attendais bien à ce qu'il y ait un lien entre tous ces éléments, et pour finir, la structure de l'histoire est vraiment bien faite pour nous y amener petit à petit. 
Un livre facile à lire avec un héros que j'ai trouvé assez sympathique et une intensité qui monte peu à peu ce qui fait que pour finir je l'ai lu rapidement après un départ qui me laissait un peu sceptique (je l'avais mis dans la catégorie 'Bien', pour finir je le change en 'Très bien').

Vous pouvez allez voir chez BOB les avis des blogueurs qui sont majoritairement positifs me semble-t-il.


Livre prêté par une amie 
    PERSO1.gif              challenge ABC

Partager cet article

Repost0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 05:20

funerailles celestes1Quatrième de couverture :
Funérailles célestes est une histoire d'amour et de perte, de loyauté et de fidélité au-delà de la mort. Xinran dresse le portrait exceptionnel d'une femme et d'une terre, le Tibet, toutes les deux à la merci du destin et de la politique.

En 1956, Wen et Kejun sont de jeunes étudiants en médecine, remplis de l'espoir des premières années du communisme en Chine. Par idéal, Kejun s'enrôle dans l'armée comme médecin.
Peu après, Wen apprend la mort de son mari au combat sur les plateaux tibétains. Refusant de croire à cette nouvelle, elle part à sa recherche et découvre un paysage auquel rien ne l'a préparée - le silence, l'altitude, le vide sont terrifiants.
Perdu dans les montagnes du nord, recueillie par une famille tibétaine, elle apprend à respecter leurs coutumes et leur culture.
Après trente années d'errance, son opiniâtreté lui permet de découvrir ce qui est arrivé à son mari....

Quand Wen retourne finalement en Chine, elle retrouve un pays profondément changé par la Révolution culturelle et Deng Xiaoping. Mais elle aussi a changé : en Chine, elle avait toujours été poussée par le matérialisme ; au Tibet, elle a découvert la spiritualité.

Mon avis :
Encore une belle découverte !!! J'ai beaucoup aimé ce livre qui n'est pas très long même s'il retrace trente ans de la vie de cette chinoise partie au Tibet pour chercher son mari et savoir ce qui lui est arrivé.
Cette femme est armée d'une volonté et d'une patience à toute épreuve ainsi que d'une fidélité en amour et en amitié qui traverse les années sans faiblir.
J'ai découvert avec interêt sa vie chez les tibétains qui est vraiment un autre monde, c'est passionnant de découvrir leurs coutumes et leur spiritualité.
Comme le livre est court, il n'est pas facile de se rendre compte du temps passé et tout d'un coup on découvre qu'elle a vécu vingt ans chez les tibétains.
La post-face remet les choses en place en disant que l'auteur a pris des libertés avec le récit de Wen, peu importe, j'ai aimé cette histoire.
Deuxième livre que j'aime de cet auteur, il faut maintenant que je lise "Chinoises".

D'autres avis chez BOB.

Livre emprunté à la
images.jpg

Partager cet article

Repost0
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 05:20

La délicatesseQuatrième de couverture :
Il passait par là, elle l'avait embrassé sans réfléchir.
Maintenant, elle se demande si elle a bien fait.
C'est l'histoire d'une femme qui va être surprise par un homme.
Réellement surprise.

Mon avis :
Pour ceux et celles qui ne l'ont pas lu, je n'en dirai pas plus que la quatrième de couverture sur cette histoire car j'ai vraiment apprécié de ne plus me rappeler ce que j'en avais lu sur les blogs, et de découvrir totalement cette histoire.
J'ai aimé la construction originale de ce roman avec des chapitres courts et entrecoupés de mini-chapitres avec des citations, des définitions, des peintures, des chansons .....
C'est un livre qui gagne à être lu en une seule fois, j'en ai lu 40 pages et je n'avais plus envie de le poser, il fallait bien que je dorme mais dès le lendemain je ne l'ai plus quitté jusqu'à l'avoir fini (seulement 200 pages, ça va !).
Cette histoire est remplie de délicatesse (évidemment !) et de tendresse, un peu de douceur dans un monde de brutes ..... 
Certains passages m'ont fait sourire : 
" Elle pensa que ses mots étaient dans son cerveau comme des boules de Loto avant de sortir."

"Il regrettait d'avoir de grandes jambes, et c'était là un regret absolument stérile " 
          Note de bas de page : La location de petites jambes n'existe pas.

Je voulais découvrir cet auteur en 2010, voilà, c'est chose faite et je m'en trouve ravie.
  

Livre emprunté à la
    images.jpgchallenge ABC

Partager cet article

Repost0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 05:20

quartier lointain T1quartier lointain T2


Résumé Tome 1 :
Qui n'a jamais rêvé de retourner en enfance ? C'est exactement ce qui arrive à cet homme mûr, qui de retour d'un voyage d'affaires, fait un détour par sa ville natale, pour se recueillir sur la tombe de sa mère. Il est alors projeté dans le passé, où il revit une journée de son enfance, tout en gardant son caractère et son expérience d'adulte.
Pour la première fois, il verra ses parents avec le regard de quelqu'un à même de les comprendre.

Résumé Tome 2 :
Père de famille de 48 ans, transporté dans la peau de l'adolescent qu'il était à 14 ans, Hiroshi poursuit la redécouverte de son passé.
Questionnant sa grand-mère, ses parents, ses amis, il prend conscience de tous les détails de son enfance qui lui avait jusqu'alors échappé.
Et peu à peu, l'année scolaire avançant, il voit se rapprocher la date fatidique où son père disparaîtra, pour toujours, sans aucune explication.
Hiroshi peut-il changer son passé ou est-il condamné à le revivre, impuissant ? Et retrouvera-t-il un jour sa vie d'adulte, aux côtés de sa femme et de ses filles ?

Mon avis :
Les blogs mènent à tout, même à lire des mangas !!!!! Pour moi celui-ci s'apparente plus à une BD classique car il se lit à l'endroit ce qui me convient très bien.
J'ai aimé cette histoire qui est un genre de conte philosophique ainsi qu'une histoire un peu fantastique avec cettre remontée dans le temps. C'est intéressant de voir comment cet adulte redevenu enfant appréhende sa vie de façon différente. Va-t-il pouvoir influer sur sa vie future ???? Là est toute la question et à travers la vie de ses parents cela le fait réfléchir à sa propre vie d'adulte.
Certains passages sont drôles, tendres ou émouvants, une belle histoire.
J'ai déjà noté d'autres titres de cet auteur que j'emprunterai dès que possible à la bibliothèque.

J'avais noté ces titres chez Bladelor qui avait fait une belle découverte.
Un coup de coeur pour Mimienco.
Cette lecture a enchanté Armande.
Un vrai bonheur pour Keisha.


Livres empruntés à la
images.jpg

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture