24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 04:20

Les hommes sirènes

Quatrième de couverture :
Défense de déposer des ordures. Il a suffi de cette mention, en apparence anodine, sur la palissade d'un chantier, pour qu'Antoine jette ses clefs dans une décharge et quitte femme et enfant. Cet homme en décalage, au chômage volontaire depuis quelque temps, se met en marche pour un long périple à travers la France, de Saint-Malo aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Mais est-ce vraiment pour " aller voir la mer ", qu'il prétend n'avoir jamais vue ? De quoi a-t-il été témoin, dans son enfance, qui l'amène à devoir purger sa mémoire, lui, l'enfant d'origine indienne, qui fut élevé par un couple étrange, rescapé des camps de la mort. Durant ce voyage à pied et dans le temps, Antoine va faire des rencontres déterminantes, qui le réconcilient peu à peu avec son passé et lui-même.

 

Mon avis :

Fabienne Juhel est très forte, elle a réussi à me faire aimer un livre poétique, un peu fantastique avec un langage très riche et très imagé.
"Il cherche une réponse qui ait la douceur des nuages. Des mots enrubannés de coton, pour que personne ne soit blessé dans l'histoire. Une parole qui ait l'intrigante nécessité de cet horizon impossible à atteindre, impossible à larguer aussi." p.111
 D'habitude ce n'est pas le genre que je préfère, mais les indices semés peu à peu ont titillé ma curiosité. On sent que cet homme dont il est question a une vie remplie de mystères, aussi bien dans son enfance que dans sa vie actuelle. 

Il a eu une relation particulière avec ses parents, il parle d'Eux toujours avec une majuscule, ils lui ont raconté des choses que ne devraient pas entendre des petites oreilles d'enfant. Assez malsain cette ambiance, heureusement qu'il y avait Eugénie et le sorcier pour rétablir l'équilibre.

Il part sur les traces de son passé et nous le suivons au cours de ses rencontres, de ses souvenirs qui remontent à la surface.
Pas facile de terminer une telle histoire, l'auteur est vraiment très forte la fin est magnifique.

Si je n'ai pas mis un meilleur avis c'est qu'à un moment vers le milieu du livre j'ai trouvé que c'était un tout petit peu longuet, mais globalement j'ai vraiment bien aimé.

Livre emprunté à la

  images.jpg

Challenge petit bac
  
Catégorie animal

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 06/08/2011 18:59


Encor eun avis positif sur ce livre. Je crois que je vais finir par l'emprunter.


Sandrine(SD49) 06/08/2011 19:38



C'est le meilleur moyen de savoir ce qu'il en est ....



Gwenaelle 06/08/2011 15:00


Je me suis laissée emporter par ce livre mais c'est vrai qu'il y a peut-être du mou à un certain endroit. Par contre, j'ai adoré la fin, pleine d'espoir...


Sandrine(SD49) 06/08/2011 15:14



Globalement j'ai quand même aimé mais moins que l'autre



Griotte 26/07/2011 21:46


Adoré ! Il faut que je lise "A l'angle du renard".


Sandrine(SD49) 27/07/2011 08:55



J'ai préféré A l'angle du renard, plus terre à terre



Géraldine 25/07/2011 21:47


J'ai repéré ce livre à ma bib... ALors pourquoi pas !


Sandrine(SD49) 25/07/2011 21:55



Vive la bibliothèque !



Philippe D 24/07/2011 11:10


Je ne vois pas le rapport avec les sirènes mais le sujet me plait. Une prochaine lecture peut-être...
Bon dimanche.


Sandrine(SD49) 24/07/2011 12:53



Il faut livre le livrepour connaître ce rapport. Merci de la visite ;-D



Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture